Céline Smal, sage femme, Cabinet à Pointe Noire 

Céline Smal

Sage-femme libérale

06 90 95 98 50 (ou par WhatsApp)
18 Angle de la rue Raie d'Eau et de la rue Armand Félix
97116 Pointe Noire - Guadeloupe (Plan d'accès)


Le Temps de Naître

Le 6 décembre 2013, la LOI n° 2013-1118 a autorisé l’expérimentation des maisons de naissance en France, après de nombreuses années de militantisme d'usagers, d'association d'usagers et de professionnels de santé.
L'arrêté du 23 novembre 2015 fixant la liste des maisons de naissance autorisées à fonctionner de manière expérimentale vient d'être publiée au Journal Officiel du 26 novembre 2015.
Onze dossiers de candidature ont été déposés le 15 septembre dernier, et les 9 projets validés par le ministre des finances et des comptes publics et la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, après avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), sont:
– société civile de moyens CALM - Maison de naissance, à Paris ;
– association Premier Cri, à Vitry sur-Seine ;
– association Maison de naissance DOUMAIA, à Castres ;
– association La Maison, à Grenoble ;
– association Le Temps de Naître, à Baie-Mahault (Guadeloupe)
– association Joie de naître, à Saint-Paul (La Réunion);
– association Premières Heures au monde, à Bourgoin-Jallieu ;
– association MANALA, Maison de naissance Alsace, à Sélestat ;
– association Un Nid pour naître, à Nancy.Doumaïa, Castres (81).

L’autorisation tant attendue prend effet au premier janvier, et si certains projets pourront commencer à fonctionner dès cette date, les autres ouvriront leurs portes au cours du premier semestre 2016.
L’autorisation est donnée pour 5 ans, avec une première évaluation par les Agences Régionales de Santé (ARS) et la DGOS au bout de 2 ans.

Cependant, tout n’est pas encore finalisé, les budgets de fonctionnement sont encore à l’étude puisque des éléments importants restent inconnus: les tarifs des assurances responsabilité civile professionnelles des sages-femmes exerçant en maison de naissance, ainsi que les modalités exactes des dotations financières de fonctionnement versées par les ARS dans le cadre du Fond d'Intervention Régional (FIR). Les fonds d'investissement sont à rechercher par chaque projet. Les Maisons de Naissance ont pour objectif d’élargir l’offre de soin en proposant à toutes les femmes dont l’état de santé le permet, une alternative à l’accouchement en milieu hospitalier.
Le projet de maison de naissance « Le Temps de Naître » s’inscrit dans une démarche de diversification de l’offre de soins en Guadeloupe, à destination des femmes en bonne santé, ayant une grossesse normale et désireuses d'accoucher naturellement.
Il a pour objectif l’ouverture d’une maison de naissance au sein de la Clinique des Eaux Claires, à la ZAC de Moudong sud, Jarry, (97122 Baie-Mahault) en Guadeloupe, conformément aux textes réglementaires encadrant l’expérimentation des maisons de naissance en France.

DÉFINITION D’UNE MAISON DE NAISSANCE

La maison de naissance française est une structure au sein de laquelle des sages-femmes assurent, notamment :
- la surveillance médicale de la grossesse et des suites de l’accouchement,
- la préparation à la naissance et à la parentalité,
- l’accouchement et les soins postnataux concernant la mère et l’enfant.
La maison de naissance n’assure pas l’hébergement des parturientes et de leurs nouveaux- nés.
En dehors de ses heures d’ouverture, elle est ouverte à la demande des parturientes. Seules peuvent y être suivies des femmes dont la grossesse, l’accouchement et les suites de couches sont strictement normaux, selon les critères d’éligibilité définis par la Haute Autorité de Santé (HAS).
La maison de naissance Le Temps de Naître proposera également d’autres activités d’accompagnement et de soutien aux parents, animées par les sages-femmes, en fonction de leurs compétences, et d’autres ateliers autour de la parentalité, animés par des intervenants extérieurs ayant passé une convention avec elle.
La maison de naissance Le Temps de Naître est une association, elle passe une convention avec une maternité partenaire. En effet, en cas de dépistage d’une pathologie, ou de souhait d’une analgésie, une parturiente ou son nouveau-né doivent pouvoir, à tout moment, être transférés « par le moyen d’un transport non motorisé et allongé, sans voie publique à traverser », vers la maternité partenaire.
En Guadeloupe, le projet de maison de naissance « Le Temps de Naître » est porté par cinq sages-femmes, Mesdames Olivia PLAISANT, Céline SMAL , Caroline TAILLE, Béatrice GOFFIN et Delphine BRUNEAU.

Un projet de convention a été signé le 14 septembre 2015 entre la maison de naissance Le Temps de Naître et la Clinique des Eaux Claires à Baie-Mahault.

LA NATURE DU PROJET

Le projet consiste à créer une maison de naissance en Guadeloupe. Il a pour but d’offrir aux femmes et au couples, un nouveau type d’accueil, plus personnalisé et plus intime de la naissance, que celle de l’offre de soins existante. De même, il a pour but d’offrir aux sagesfemmes un nouveau mode d’exercice, en accord avec la philosophie de leur métier: accompagner, soutenir et n’intervenir que si besoin.
Les maisons de naissance existent dans de nombreux pays occidentaux depuis les années 1970. Le rapport coût/efficacité, le taux de satisfaction élevé des usagers et le taux de morbidité moindre, ou équivalent à celui du suivi hospitalier classique, ont depuis longtemps été évalués et prouvés.
En France, il s’agit d’un projet innovant car il n’existait pas à ce jour de structure de ce type. Les parents avaient le choix jusqu’à ce jour entre une naissance systématiquement médicalisée à l’hôpital et un accouchement à domicile, de plus en plus difficile à organiser, par défaut de couverture assurantielle financièrement soutenable par les professionnels.
Devant la demande croissante des usagers pour une alternative à la naissance surmédicalisée, cette expérimentation de maison de naissance d’une durée de 5 ans a été mise en place.
Cette innovation se fait avec toutes les mesures de sécurité nécessaires car elle s’appuie sur l’expérience et les études menées sur les 30 dernières années dans les autres pays occidentaux et sur un cahier des charges, précis et complet, publié par la HAS en septembre 2014, qui inscrit ces maisons de naissance dans une démarche continue de qualité et d’amélioration des soins. Son besoin en fonds de roulement sera constitué par une dotation annuelle du Fond d’Intervention Régional, par les cotisations d’adhésion à l’association et par les reversements d’honoraires des intervenants et des sages-femmes exerçant à la maison de naissance.